Les mûres

10 août 2020

Famille : Des Moraceae

Descriptif : 

La mûre est un petit fruit le plus souvent noir, mais dont la couleur peut aussi être rouge ou blanche. Le mot « mûre » désigne à la fois :

  • Le fruit de la ronce, ou mûre sauvage (appartenant à la famille des Rosacées, et dont il existe de très nombreuses espèces, Rubus fruticosus étant la ronce dite « commune »), cueillie sur un arbuste épineux et très envahissant, fréquent dans les campagnes ;
  • Le fruit du mûrier (Morus alba pour le mûrier blanc, Morus nigra pour le mûrier noir, tous deux de la famille des Moracées), un arbre de hauteur moyenne. Le mûrier blanc est cultivé pour ses fruits, son bois et ses feuilles, qui nourrissent les vers à soie. Le mûrier noir est appécié uniquement pour ses fruits.

Si ces deux fruits portent le même nom, ils n’en sont pas moins très différents, tant dans leurs saveurs, leurs usages, et leurs cultures, que d’un point de vue botanique !

Provenance :

En France, la région Rhône-Alpes est sa principale zone de production. Elle est aussi produite en Limousin-Périgord ainsi qu’en Anjou.

Saison : 

juillet – aout – septembre

Variétés :

Selon les variétés, cette jolie baie est de couleur violet plus ou moins foncé.

Mûres de mûrier

Le mûrier blanc donne à la fin du printemps des fruits très sucrés, dont la couleur varie du blanc au noir, en passant par le jaune, le rouge, le rose et le violacé. Le mûrier noir est plus tardif : ses fruits, noirs ou rouge foncé, mûrissent à la fin de l’été, et sont généralement plus appréciés que ceux du mûrier blanc (bien que certaines variétés de mûriers blancs donnent des fruits intéressants d’un point de vue gustatif).

Mûres de ronces cultivées

Outre les mûres sauvages, très courantes dans les campagnes (sous-bois, bord des routes et des chemins, haies, friches…), il existe de nombreuses variétés de mûres de ronces cultivées. Bonne nouvelle, elles sont la plupart du temps sans épines, et donnent de gros fruits noirs en juillet ou en août. Citons par exemple la Géante des Jardins, la Black Diamond, l’Himalaya, la Dirksen (précoce), la Perle Noire, l’Oregon Thornless, la Jumbo ou encore la Lochness, aux fruits particulièrement gros, brillants et parfumés (ce sont généralement eux qui sont commercialisés en barquettes, en saison).

Mûre de Logan

Cette ronce est issue d’un croisement entre une espèce de mûre sauvage  et la framboise. Ses fruits de couleur rouge sont assez peu connus en France. On trouve principalement deux variétés de mûres de Logan : la Loganberry et la Tayberry

Conservation et achat :

La mûre est un fruit fragile. Dans sa barquette, elle doit être intacte et sans traces de meurtrissures. Si vous pouvez, jetez un coup d’œil sous la barquette pour vérifier qu’aucun fruit n’est écrasé, accélérant ainsi la dégradation des autres baies.

Cueillie à bonne maturité, la mûre cultivée doit être tendre, presque molle.

La mûre se conserve 2 à 3 jours dans le bac à légumes du réfrigérateur.

Profitez en pour en faire des recettes de confitures fraîches ou alors des tartes de saison…






Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *