le chou rouge

le chou rouge

9 février 2020

le chou rouge

rouge

Le chou rouge est une forme de chou cabus. De forme ronde, le chou rouge est constitué d’une pomme ferme, enveloppée de feuilles extérieures d’un rouge violacé brillant. La couleur rouge peut varier en fonction du type de chou. Cuisiné, le chou rouge tournera normalement au bleu.

Descriptif  : Plante vivace probablement rapportée d’Asie Mineure en Europe (Brassica oleracea) dont on a tiré, par sélection, un grand nombre de variétés pour l’alimentation (choux pommés [ex. choux cabus], choux rouges, choux de Bruxelles, brocolis, choux-fleurs, etc.) et le fourrage. La culture du chou s’est développée dans le Nord de l’Europe parce qu’elle s’est bien adaptée au froid. Le chou est formé de plusieurs couches de feuilles épaisses, pommées ou non, lisses ou frisées, de couleur verte, blanche, ou rouge selon sa catégorie. Ses feuilles intérieures sont plus claires que les extérieures. Son poids varie de 1 à 3 kg et il mesure de 10 à 20 cm de diamètre.

Saison :Toute l’année

Histoire : Dès l’Antiquité, le chou fur réputé pour ses vertus grâce à sa teneur en soufre et en vitamines contre l’ivresse, pour la cicatrisation. Il fut un des légumes le plus populaire au Moyen-Âge. On s’en servit même en prévention du scorbut au cours d’une expédition.

Les Grecs et les Romains pensaient que le chou pouvait chasser la mélancolie et qu’il aidait à supporter les excès de table et de boisson. Ils en croquaient donc volontiers quelques feuilles crues en entrée lors des grands banquets orgiaques. Ils le servaient également en soupe aux jeunes mariés le matin de leur nuit de noces. D’où la légende populaire : les enfants naissent dans les choux !

Devenu au Moyen Age l’aliment de base des paysans de toute l’Europe, bien avant la pomme de terre, le chou n’en était pas moins très apprécié par les rois et les dames de la Cour.


Provenance : Provence-Alpes-Côte-d’Azur (Bouches-du-Rhône) – Bretagne (Ille-et-Vilaine, Finistère, Morbihan) – Nord Pas-de-Calais – Basse-Normandie (Manche) – Ile-de-France (Yvelines, Val-d’Oise, Essonne).

Variétés : On distingue trois groupes de variétés :

  • Choux cabus (pommés à feuilles lisses) :
  • Choux pointus (ou choux cabus) è Provence-Alpes-Côte-d’Azur et Ile-de-France èMaturité au printemps è Couleur vert clair è forme conique
  • Choux ronds, lisses, blancs et rouges è Toutes régions è Eté, automne et hiver èfeuillage lisse, pomme serrée sans couronne
  • Choux de Milan (pommés à feuilles frisées)
  • Choux de Milan è Toutes régions è Hiver è Feuilles vert et cloqué avec couronne.
  • Variétés de choux pointus : Pointu de Châteaurenard, Scout, Duchy, Louviers.
  • Variétés de choux blancs : Record, Charmant, Celsa, Bingo, Bentley, Impala, Casteno, Hidena, Lennox, Bartolo, Polinius, Cortina, Bislet, Marathon, Balbro, Dumas, Racer, Stilon.
  • Variétés de choux rouges : Castello, Tundra, Pedro, Metro, Huzaro, Tenoro, Sombrero, Kenpero, Huzaro, Autoro, Roxy, Rodon, Rondy, Kwantoro.
  • Variétés de choux de Milan : Novusa, Wirosa, Wivoy, Snovoy, Concerto, Alaska, Wintessa, Gloster, Ice Prince, Tasmania, Polasa, Paresa, Dama, Teresa.

rouge2


Conservation et achat :

ce chou en forme de pomme présente une teinte rouge tirant sur le violet, et des feuilles lisses et denses. Soupesez-le. Le chou doit être à la fois lourd et denseLes feuilles doivent être craquantes et bien serrées et leur couleur brillante et franche.

Placé dans un sac perforé ou au réfrigérateur dans le bac à légumes, le chou se conserve environ 2 semaines. Prendre soin de le couvrir et de ne pas le laisser en contact avec d’autres aliments en raison de sa forte odeur. On peut également le congeler après blanchiment ou le déshydrater.

Utilisation : Le chou peut être consommé cru, cuit ou fermenté. Cru, on le râpe ou on le coupe en lamelles pour le préparer en salade. Cuit, on le prépare à l’étouffée, à la vapeur, braisé, sauté, farci. On peut l’incorporer aux soupes, ragoûts. Il est délicieux lorsqu’il accompagne les saucisses, le lard, les carottes…

Santé : Ce sont des végétaux extraordinairement précieux pour la santé. Que l’on se situe sur le plan préventif ou sur le plan curatif, le chou recèle une somme de propriétés aussi essentielles les unes que les autres. C’est un puissant revitalisant qui stimule le système immunitaire, nettoie les intestins, embellit le teint, équilibre le système nerveux, tonifie les bronches, combat la séborrhée… Nul mystère à cela car le chou est riche en sels minéraux ‘iode, soufre, potassium), en vitamines A, B et C, en essence sulfurée, en principes antibiotiques… qui en font un des végétaux les plus importants dans le cadre de l’alimentation saine. Tout ceci à condition de le consommer cru le plus souvent possible.